Les histoires d’enfants sauvages ont toujours fasciné les peuples. Les plus célèbres histoires sont celles notamment de Rémus et Romulus fondateurs de Rome, ou plus près de nous, l’histoire de Victor, un enfant sauvage de l’Aveyron dont François Truffaut a tiré un film.

Un nouveau cas d’enfant sauvage semblerait avoir vu le jour en France, il y a quelques semaines.

En effet, les habitants de Beissat, un petit village de la Creuse, auraient recueilli le mois dernier ce qui semble être un enfant sauvage.

Aperçu à plusieurs reprises ces dernières années par des chasseurs et des promeneurs, le garçon d’une quinzaine d’années est entré dans le village de Beissat pour y trouver de l’eau et de la nourriture.

Pieds nus, vêtu seulement d’une couverture en peau de lapin, le garçon s’est approché des habitations.

Les mains et les pieds noirs, la beau brunie par la vie dans la forêt, l’enfant est apparu dans le village avec méfiance sous le regard curieux de quelques habitants.

Après lui avoir proposé de la nourriture, ils l’ont recueilli et l’ont confié aux services de protection de l’enfance.

Le garçon ne parle pas et communiquerait de façon indéchiffrable avec les gens qui l’approchent.

D’après les premières hypothèses, l’enfant aurait pu être abandonné vers l’âge de deux ans puis aurait développé des capacités de survie hors du commun.

Il aurait pu être aidé par un berger décédé en fin d’année dernière. La disparition de cet homme pourrait expliquer pourquoi l’enfant sauvage, baptisé Nicolas, serait descendu dans la vallée pour se nourrir.

Depuis plusieurs années, les villages alentours se faisaient l’écho de la présence d’un enfant sauvage dans les collines.

On devrait en savoir plus dans les mois qui viennent.