Une équipe de sexologues américains mandatée par l’association Boston Independant Sexologists publie cette semaine les résultats d’un sondage effectué auprès de 12 000 individus de sexe mâle de plus de 18 ans.

L’étude porte sur la virilité masculine des différentes professions. Pour cela, les chercheurs ont effectué des mesures sur les sondés et associé chaque mesure de taille de pénis à la profession de l’individu mesuré.

Ils ont ensuite pu calculer les moyennes par profession de la taille et de la circonférence du sexe des individus mâles par profession.

La profession d’un individu est-elle liée à la taille de son pénis ?

La moyenne toute profession confondue s’établit à 14,7 centimètres. Les résultats par profession sont quant à eux très surprenants et semblent nous en apprendre beaucoup sur la nature réelle des individus de ces professions.

Au palmarès des plus grands pénis, on retrouve évidemment les acteurs de films pornographiques avec 22,3 cm de moyenne. Les statisticiens précisent cependant que ce résultat est faussé par la condition de taille anormalement élevée à l’entrée de la profession.

Les ébénistes et les charpentiers complètent ce podium avec respectivement 19,1 et 18,7 centimètres de moyenne. Les professions dites manuelles sont de façon générale très bien situées dans la hiérarchie pénienne. Mécaniciens auto, maçons, cuisiniers ou encore bouchers trustent les premières places, avec plus de 18 centimètres en moyenne.

Au contraire, les professions réputées plus intellectuelles occupent les dernières places du classement.

Les avocats, les médecins, les professeurs et les politiciens siègent en bons derniers avec une moyenne comprise entre 11 et 12 centimètres. A noter cependant qu’à l’intérieur de la profession des médecins, les gynécologues et les urologues se détâchent étonnamment avec une moyenne de plus de 18 centimètres.

Petite moyenne pour les informaticiens, les policiers, les professeurs de sport et les Chippendales comprise entre 12 et 13 centimètres.

La place de dernier est occupée par les bodybuilders avec la seule moyenne sous les 10 centimètres, à 9,3. Ce résultat pourrait s’expliquer par la prise de produits dopants ayant pour effet de rétracter les tissus érectiles de la verge.

Les conclusions de l’étude montrent clairement un lien entre taille de pénis et profession. Une virilité ressentie comme insuffisante pourrait déterminer une orientation de carrière vers une profession de pouvoir.