Une rumeur persistante court les rédactions de presse depuis quelques jours au sujet de Secret Story.

L’émission de TF1 présentée par Benjamin Castaldi aurait franchi certaines limites jugées inacceptables par le CSEMA (la Comité de Surveillance de l’Ethique et de la Morale Audiovisuelle).

Les récents rebondissements de l’émission semblent agacer les membres de ce puissant comité gouvernemental chargé de lutter contre les dérives éthiques de la télévision européenne.

TF1 a-t-elle franchi la ligne rouge ? C’est ce que croient savoir nos informateurs qui nous indiquent que la chaîne et les producteurs de l’émission pourraient dés septembre être convoqués puis condamnés à de lourdes amendes.

En effet pour faire grimper l’audimat, les producteurs de l’émission n’ont pas hésité à dépasser tous les principes éthiques.

On a pu assister à un mariage détruit par des montages vidéos orientés ainsi que de nombreuses manipulations exigées par la production de la part de certains candidats (contre rémunération).

Le comité a également été extrêmement choqué lorsqu’une candidate sortie du jeu a pu intervenir dans l’émission pour menacer de représailles physiques une autre candidate restée dans le jeu. Cet évènement a été jugé par le comité comme “dangereux et psychologiquement dramatique dans les conditions d’enfermement”.

Certains candidats sortis prématurément du jeu étudieraient la possibilité d’avoir recours aux tribunaux pour demander réparation suite aux dommages personnels que les dérives éthiques de la production ont engendrés.