L’institut d’études sanitaires de l’Etat de l’Illinois aux Etats-Unis a publié récemment un rapport sur la qualité nutritive des fast-food et plus particulièrement celle des repas servis dans les restaurants McDonald’s.

Contre toute attente, les résultats de cette étude, qui a duré pas moins de 11 ans et a fait intervenir près de 4600 personnes, sont loin d’être désastreux pour l’enseigne du géant du fast-food.

D’après l’étude, manger régulièrement à McDonald’s n’aurait aucun effet néfaste sur la santé. Au contraire, cela procurerait de nombreux avantages nutritifs.

Un hamburger Big Mac contiendrait les apports nutritifs suffisant en eau, sel, soja, vitamines A, B et E, en sucre, protéines et en fibres pour une journée.

Manger une fois par semaine dans un restaurant McDonald’s depuis l’âge de 3 ans, améliorerait l’espérance de vie des individus d’environ 2 années.

Loin des clichés habituels sur la “malbouffe” véhiculés par les militants altermondialistes tel que José Bové, l’étude démontre que les produits McDonald’s sont d’une grande qualité.

En conclusion, ce document de près de 652 pages recommande de manger au minimum une fois par semaine dans un restaurant Mac Donald’s, pour le repas du midi de préférence mais il déconseille cependant de manger à McDo plus de 4 fois dans une même semaine.