Construite entre 1887 et 1889 à l’occasion de l’Exposition Universelle de 1889 à Paris, la Tour Eiffel a toujours été sujette aux passions les plus grandes.

Après plusieurs décennies d’enquête, des historiens américains viennent de démontrer que la Tour Eiffel était la propriété des Etats-Unis d’Amérique.

En effet, le gouvernement français de l’époque a fait appel à des investisseurs étrangers, dans le but de financer la construction de l’édifice. Parmi ces investisseurs, le Trésor Public Américain aurait financé à hauteur de 81% la fameuse tour d’acier.

L’Etat français s’était engagé à racheter les parts du Trésor Américain sur une échéance de 40 ans (jusqu’en 1939). Toutefois, les deux guerres mondiales successives et la crise des années 1930 ont mis à mal ce plan de rachat, qui a fini par tomber à l’eau. Au final, la France n’a racheté que 23% des parts aux Etats-Unis, ce qui signifie, selon les historiens, que la Tour Eiffel est toujours détenue à hauteur de 58% par les Etats-Unis.

En apprenant cela, George W. Bush a fait savoir par communiqué qu’il exigeait de la France la restitution du monument dans les 24 mois. Certains sénateurs républicains ont déjà proposé de réimplanter l’édifice parisien à l’emplacement des deux tours du World Trade Center détruites le 11 septembre 2001. Une longue bataille juridique est à prévoir.