D’après la presse Tchèque, le gouvernement de Prague s’apprêterait à faire passer un décret visant à modifier la répartition des jours fériés dans le pays. Dautres pays pays pourraient s’en inspirer, parmi lesquels la France et la Belgique.

Conformément à la volonté de l’Union Européenne de laïcité dans les pays membres, la République Tchèque aurait décidé de supprimer les trois jours fériés associés à la fête de Noël dans le pays (24, 25 et 26 décembre).

Ces trois jours deviendront des jours ouvrés normaux si le décret est promulgué dés l’année prochaine.

Cette décision est très impopulaire dans un pays où la foi catholique est toujours pratiquée avec ferveur.

Cette décision pourrait inspirer d’autres pays européens.

D’après les rumeurs, le gouvernement français par exemple se pencherait sur une suppression du jour de Noël dans le calendrier des jours fériés.

Pressé par les représentants d’autres confessions religieuses qui souhaiteraient voir intégrer de nouveaux jours fériés dans le calendrier, le gouvernement français se penche sur une suppression simple des jours fériés à connotation religieuse, conformément aux principes de laïcité défendus dans la Constitution Française.