Les associations de défense animale seraient sur le point de convaincre enfin le Gouvernement français d’interdire la fabrication et la commercialisation du foie gras de canard et d’oie en France.

En vertu de la Directive Européenne du 20 juillet 1998 qui interdit l’alimentation forcée (gavage) sur des animaux à cause de la souffrance engendrée par celle-ci, les associations de défense animale font pression depuis plusieurs années sur les autorités françaises, qui violent cette loi.

Nicolas Sarkozy et François Fillon, soucieux de la cause animale, pourraient légiférer prochainement en vue d’une interdiction.

La France est le premier producteur de foie gras au monde avec environ 18 000 tonnes produites annuellement.

De nombreux pays européens respectent la loi de 1998, tels que l’Allemagne, l’Autriche, l’Irlande, le Royaume-Uni ou encore l’Italie.
Plusieurs états des Etats-Unis d’Amérique interdisent également sa commercialisation telle que la Californie.
Plus récemment, l’Etat d’Israël a interdit la production du foie gras.

Bertrand La Pierre, vice président de la FPAP (Fondation Protectrice des Animaux du Périgord) se dit rassuré par cette nouvelle:
Le gavage des oies et canards est de loin la maltraitance animale la plus cruelle de France. C’est un monde où les poussins sont balancés vivants par poignées dans un broyeur parce qu’ils ont eu la malchance de naître du mauvais sexe, c’est également celui ou l’on inflige volontairement une maladie du foie aux chanceux qui ont échappé au broyeur, maladie de laquelle ils agoniseront durant des semaines sans pouvoir se tourner sur eux-mêmes. Notre association se réjouit de voir approcher la fin de ce monde si injuste qui est la honte de notre pays.

Les sites Internet publiant des recettes de cuisine pourraient également être concernés par ces prochaines lois.