Au lendemain de la cloture du Festival de Cannes, de nombreuses rumeurs parcourent la blogosphère américaine à la suite d’un palmarès contesté.

La Palme d’Or a été attribuée au film de Laurent Cantet, Entre Les Murs, à la surprise générale.

D’autres films semblaient mieux placés pour remporter la prestigieuse récompense, tels qu’Un conte de Noël d’Arnaud Desplechin ou L’Echange de Clint Eastwood avec Angelina Jolie.

Une vague de contestation semble donc s’emparer de la blogosphère cinéphile américaine sur laquelle on commence à lire certaines thèses pour le moins inquiétantes.

Et si la Palme d’Or avait été remise à la suite de pressions d’ordre politique ?

C’est l’hypothèse que certains blogueurs ont émise dés la fin de la cérémonie de cloture.

Citons par exemple le célèbre critique de cinéma new-yorkais, Jack Van Derdielen, qui estime que certains politiciens français auraient eu un réel intérêt à vouloir acheter une “paix sociale” en mettant à l’honneur un film qui incarne la diversité de la France.

Certains vont même jusqu’à chercher à mettre en lumière des liens étroits entre les producteurs du film et le Président du Jury, Sean Penn.

La thèse des incitations politiques semblent cependant plus crédibles.

Le palmarès du Festival de Cannes 2008 restera sans doute l’un des plus contestés de l’histoire du Festival.