L’institut bulgare de recherche contre le cancer, deuxième centre mondial d’étude en cancérologie, vient de rendre publique une étude plutôt surprenante, longtemps gardée confidentielle.

Cette étude, entamée il y a 7 ans portait sur une éventuelle corrélation entre le régime politique d’un pays, et le nombre de cancers du sein qui y étaient recensés.

En voici les conclusions :

Sur les 85 pays considérés dans l’étude, 8 ont un régime politique d’extrême gauche (gouvernement communiste).
Ces 85 pays totalisent 2.2 milliards de femmes, dont 7.4 millions atteintent d’un cancer du sein.

Très surprenant, parmi ces dernières, seulement 2.3 millions résident dans les 8 pays communistes malgré la part massive d’habitantes chinoises.

De plus, le classement place très nettement les pays de régime communiste en dernière position en nombre de cas de cancer du sein recensés chaque année.
Enfin, la palme revient à la Corée du nord, pays dans lequel le moins de cancers du sein sont recensés par an.

Le communisme réduirait le risque de cancer du sein ?