Et si les excellents résultats sportifs de Laure Manaudou pouvaient être expliqués par son ADN ?

C’est une étude étonnante que nous propose l’institut national de recherche animale. Le célèbre institut a comparé le patrimoine génétique d’athlètes de haut niveau avec celui de nombreuses espèces animales.

Les conclusions de l’étude nous offrent des photos stupéfiantes !

Après avoir procédé à une analyse complète de l’ADN des champions, l’institut a effectué une comparaison intégrale par regroupement statistique avec les ADN de différents mammifères.

Ainsi, on a pu constater que les nageurs de compétition comme Laure Manaudou, possédaient deux gènes propres aux cétacés, plus précisément les dauphins et les orques.

Ces gènes sont habituellement absents chez un individu normal. L’institut précise que les recherches sur ces 2 gènes ne sont pas totalement terminées.

On sait cependant que l’un de ces gènes permet aux nageurs de mieux répartir l’oxygène dans le corps et de rester sous l’eau plus longtemps. Le second leur permet d’avoir une texture de peau très proche de celle des cétacés et de glisser plus facilement sur l’eau.

Ceci expliquerait probablement les performances exceptionnelles de la championne olympique du 400 mètres nage libre, Laure Manaudou qui participera en août 2008 aux Jeux Olympiques de Pékin (Beijing) en Chine.