L’institut national belge de la recherche cognitive vient de faire une découverte surprenante au sujet des enseignements dispensés aux lycéens.

La découverte a été faite dans le cadre d’une étude sur l’impact des enseignements scolaires sur les aptitudes des jeunes.

Cette étude nous apprend notamment que l’apprentissage des mathématiques contribue à développer les aptitudes intellectuelles des individus, au même titre que l’apprentissage de la musique ou du dessin.

Cependant, certains résultats sont beaucoup plus inattendus.

L’initiation à la philosophie en classe de Terminale aurait pour effet de réduire les capacités intellectuelles des étudiants.

Le Professeur Chortain, maître de conférence à l’Université de Basor en Belgique, y voit plusieurs raisons.

“Les lycéens ne sont pas amenés à penser par eux-mêmes durant les heures d’enseignement. Ils se laissent mener par leur professeur, dans un état que je qualifierais de végétatif.”

“Le manque d’attrait pour cet enseignement est évident et il fait plus de mal qu’autre chose d’un point de vue cérébral.”

L’étude recommande finalement le retrait de l’enseignement de la philosophie des épreuves du baccalauréat à des fins sanitaires.