Les médias américains se sont faits l’écho cette semaine d’une rumeur à la fois curieuse et inquiétante.

La NASA travaillerait actuellement sur un projet de grande ampleur qui aurait pour but de maîtriser le mécanisme de rotation de la Terre.

La rotation de la Terre influe notamment sur la durée du jour et sur certains grands mécanismes terrestres telles que les marées ou la formation des calottes glaciaires.

Financé en grande partie par de puissants lobbys agricoles américains, le projet devrait faire parler de lui dans les années futures.

Officiellement, ces recherches auraient des fins purement scientifiques. Cependant la structure mise en place pour ce projet et les confidences obtenues par la presse laissent entrevoir des objectifs beaucoup plus contestables.

La maîtrise de la rotation de la Terre pourrait notamment permettre aux industries agricoles d’augmenter considérablement leur production annuelle.

En effet, l’allongement de la durée du jour dans certaines régions du monde devraient stimuler les rendements agricoles.

Toutefois cet allongement se ferait inévitablement aux dépends d’autres régions terrestres qui elles, verraient très probablement leurs productions s’effondrer rapidement.

Ainsi, on peut imaginer que les jours en Amérique du Nord puissent durer jusqu’à 19 heures quotidiennement, ce qui impliquerait une modification conséquente de l’axe de rotation de la Terre, plongeant une grande partie de la planète dans une obscurité quasi permanente (l’Asie et une partie de l’Europe notamment).

En termes scientifiques, les recherches se concentrent essentiellement sur les impulsions électromagnétiques de grande ampleur.

La nature et les conséquences de ce projet pourrait par ailleurs soulever de graves tensions géopolitiques qui ne manqueront pas d’animer les prochaines réunions du G8.