Un laboratoire pharmaceutique américain aurait mis au point une méthode médicamenteuse capable de remplacer la musculation en salle de sports.

Cette prise de médicaments accompagnée d’un régime alimentaire protéiné permettrait à l’individu de développer entre 20 à 30 kilos de muscles en 4 mois.

La prise de volume se fait naturellement et sans prise de graisse. Cependant la prise de médicaments est relativement contraignante car elle se fait à 9 reprises dans la journée et est accompagnée d’une prise de protéines à chaque fois.

Se muscler sans efforts est donc désormais possible. Le médicament aurait été testé sur 1000 jeunes universitaires américains et auraient répondu aux exigences sanitaires du ministère de la santé américain.

Le syndicat américain des clubs de fitness se préparerait déjà à déposer un recours en justice pour faire interdire la commercialisation du produit.

“L’activité du fitness est morte si ce médicament est introduit sur le marché, qu’allons-nous faire des deux cents mille profs de fitness ? Il faut fournir un exercice physique pour avoir une musculation saine, ça ne tombe pas du ciel, c’est cracher sur les body builders !”