D’après des rumeurs, le gouvernement s’apprêterait à annoncer le remboursement d’une partie des frais de chirurgie esthétique.

Jusque là non couverts par la sécurité sociale, les frais de soins plastiques pourraient être bientôt remboursés à hauteur de 50% et dans la limite d’une intervention par an et par personne.

Les augmentations mammaires ou les rhinoplasties (opération du nez) seraient également concernées par cette réforme.

Il s’agit d’une première dans l’Union Européenne. Le gouvernement pourrait ainsi reconnaître l’utilité de ces interventions d’ordre purement esthétique.

Pour le gouvernement, l’apparence physique serait une variable non-négligeable dans la recherche d’emploi et pourrait expliquer en partie le chômage de longue durée de certaines personnes.

Officieusement, cette mesure pourrait surtout profiter aux professions libérales liées à l’industrie de l’esthétique.

Une étude a montré qu’avec une prise en charge de moitié des interventions esthétiques, 26% de la population adulte française était susceptible de faire appel à la chirurgie plastique chaque année, contre 4% actuellement.