Suite aux conséquences de la canicule qui a sévi en Europe à l’été 2003 et qui a entraîné la mort de plus de 100 000 personnes dans toute l’Europe, des chercheurs chinois ont voulu quantifier les effets d’une période prolongée de très grande chaleur sur les populations âgées.

Pour cela, ils ont réalisé une expérience avec des individus volontaires, tous âgés entre 70 et 102 ans. Les individus étaient libres de circuler dans un bâtiment aménagé pour des personnes âgées (sur le modèle des maisons de retraite européennes), mais ne pouvaient pas sortir, ni même ouvrir les fenêtres.

L’intégralité du bâtiment était chauffé à 45° Celcius la journée et 27° la nuit, de façon à simuler un mois de juillet particulièrement chaud. Les individus volontaires étaient autorisés à prendre une douche froide de 2 minutes tous les 4 jours, et avaient droit à 2 Litres d’eau à boire par jour.

Les résultats sont assez surprenants. Contrairement aux messages alertants des journalistes et médecins occidentaux, l’expérience a été plutôt sans effet sur les heureux pensionnaires de cette maison de retraite chinoise. Sur 200 participants, seuls 58 sont décédés, et pas plus de 85 ont été victimes d’un malaise au moins une fois durant les 90 jours.