Une étude récente publiée dans la revue scienfique chinoise Xué Shù se penche sur l’efficacité de l’homoéopathie.

Mise au point en 1796 par Samuel Hahnemann, cette méthode thérapeutique fondée sur le principe de similitude et basée sur les plantes a toujours été très controversée.

Jamais reconnue par l’Académie de médecine française, l’homéopathie a réussi à se faire une place confortable en France, seul pays où elle est utilisée massivement.

La plupart des pays développés ayant par ailleurs déjà reconnu son inefficacité.

Des médecins chinois auraient tenté de soigner des patients atteints du cancer grâce à l’homéopathie.

Soutenus par une équipe d’homéopathes français présents sur place, les médecins chinois ont tenté de vérifier si l’homéopathie avait un effet réel, ou s’il ne s’agissait que d’un effet placebo.

On a donc remplacé les traitements de chimiothérapie par une cure homéopathique.

Malheureusement l’expérience n’aurait pas été très concluante puisque plus de 90% des malades auraient succombé à leur maladie quelques semaines après le début du traitement.

Les thérapeutes français, experts en homéopathie, ont été mis à pied par les chercheurs chinois et se seraient vus reconduire à la frontière par les autorités assez brutalement.

L’étude publiée conclut à une inefficacité totale de l’homéopathie à des fins thérapeutiques.

D’après les chercheurs, elle pourrait même intensifier les maladies traitées et agraver l’état de santé du patient.