Alan Johnson Harrison et John Tomwell, deux chercheurs américains en biomarine affirment avoir découvert les restes de l’Atlantide, île mythique décrite par de nombreuses civilisations antiques. Lors d’une conférence de presse peu médiatisée, les chercheurs américains ont expliqué être tombés par hasard sur les restes d’une cité antique enfouie sous les eaux lors d’une exploration sous-marine.

Les deux chercheurs ont présenté à la presse des clichés photographiques de leurs dernières explorations. On y voit notamment plusieurs monuments engloutis sous les eaux, des bâtiments d’habitation d’un style architectural encore inconnu et plus surprenant, un véhicule de forme ovale entièrement vitré semblant désormais faire le bonheur de la faune marine présente en abondance dans la région.

D’aucuns diront que ce véhicule dont la photographie n’a été que brièvement exposée aux journalistes présentée, ressemble fortement à une soucoupe volante. La communauté ufologue s’est ravi de cette découverte.

Le Pentagone quant à lui a refusé de commenter cette découverte. Les réactions de la communauté internationale ont été rares dans l’ensemble. A noter la déclaration du ministre polonais de l’Histoire et du Patrimoine: “ceci constitue probablement la découverte la plus importante depuis l’Antiquité, il faudra impérativement permettre aux scientifiques de remonter à la surface la totalité de l’île.”

Les chercheurs américains sont en cours de négociation avec l’industrie du cinéma pour réaliser un documentaire exceptionnel sur cette découverte. Ils refusent pour le moment de dévoiler l’endroit exact où se situe l’Atlantide. Des fuites ont toutefois permis d’apprendre que l’île serait située dans l’Océan Atlantique, probablement au large de l’Espagne.