Un chercheur italien en génétique aurait réussi à isoler le gène de la beauté grâce à nouvelle méthode de recherche.

Situé sur le chromosome 13, ce gène définirait la douceur et la symétrie des traits du visage. Or des études menées sur la beauté ont montré que ces deux critères étaient ceux essentiellement pris en compte lors de l’évaluation d’un visage humain par un autre individu.

Les individus dits “beaux” auraient une séquence de nucléotides parfaites au niveau de ce gène, ce qui leur permettrait d’avoir des traits fins et symétriques.

Le chercheur à l’origine de cette découverte proposerait déjà ses services auprès de parents fortunés.

Réalisée comme une FIV (fécondation in vitro) traditionnelle, la méthode demeure assez simple. La clinique sélectionne les spermatozoïdes en fonction de la séquence de ce gène, en écartant systématiquement les spermatozoïdes ne répondant pas à ce critère.

La brochure affirme avoir un taux de réussite de 99%. Ces statistiques étant basées sur l’évaluation post-natale des parents.