Pour résoudre le problème des retraites, les économistes proposent traditionnellement plusieurs solutions aux gouvernements. Allonger la durée de cotisation, diminuer les pensions de retraite ou bien encore augmenter l’immigration.

Encourager la fécondité est également une carte envisageable dés lors qu’on considère que les générations futures vont financer les retraites de demain.

D’après certaines rumeurs, le gouvernement s’apprêterait à mettre en place une mesure qui pourrait aller dans ce sens mais qui ne manquera pas de créer la polémique.

Les différentes politiques d’incitation à la fécondité ayant été relativement sans succès ces dernières décennies, le gouvernement pourrait annoncer une mesure radicale pour régler le question du financement des retraites, en plus de l’allongement de la durée de cotisation déjà mis en place.

Le gouvernement envisagerait pour inciter la fécondité de faire payer des amendes aux jeunes couples hétérosexuels sans enfants.

Ces amendes devraient être imposées aux couples dont la femme est âgée de 23 à 43 ans, fiscalement établis conjointement, et qui n’ont pas eu d’enfants durant les trois années précédant la dernière déclaration de revenus, dans la limite de 3 enfants par foyer.

Ainsi, un couple marié dont la femme serait âgée de 28 ans, sans enfant, disposant d’un revenu annuel de 25 000 euros brut, pourrait se voir imposer une amende de 1650 euros annuellement au titre de non-contribution à l’effort de la nation.

Par ailleurs, les célibataires et les couples homosexuels pourraient eux aussi être amenés à payer une contribution financière, pour les inciter à adopter des comportements familiaux favorables à la fécondité.
Ces nouvelles mesures pourraient permettre à l’Etat de récolter quelque 3 milliards d’euros annuellement et de résoudre le problème du financement des retraites en augmentant la fécondité d’un enfant par femme en moyenne.